En mode délais

Posted by Eve Marie on lundi 28 juillet 2014. Filed under:
No Comments »

En tant que maman j'ai appris à apprécier ce mode. 

Sur la plupart des laveuses, vous retrouverez un petit bouton magique. DELAY START 
Pensez à l'utiliser pour sauver du temps (et bientôt de l'argent avec les foutus compteurs ''intelligents'').



Blondinette-Frisette qui a un petit accident nocturne. Le lit est trempé d'urine et je ne veux pas que les draps traînent par terre. Hop dans la laveuse et j'active le mode ''Delay'' pour que le cycle démarre 1 heure avant mon réveil. Ainsi les draps n'auront pas le temps de commencer à sentir l'humidité comme s'ils avaient passé la nuit mouillés une fois lavés (inconvénient du cycle immédiat), et vous aurez le temps de les étendre dehors avant de partir travailler. Il en est de même pour les débarbouillettes et les serviettes que j'utilise quotidiennement au lieu de lingettes jetables. Cela fait partie de ma routine du dodo. Je démarre une brassée programmée pour le lendemain matin et au réveil je n'ai qu'à transférer le tout dans la sécheuse pour pouvoir profiter de ma réserve toute la journée. 

Un peu moins en vue

Posted by France on mercredi 23 juillet 2014. Filed under:
No Comments »

C'est l'été, il fait beau, il fait chaud, le BBQ fonctionne à plein régime, les enfants jouent dehors, on profite de l'extérieur pendant qu'on le peut, se remplir de vitamine 'soleil'. On passe en mode vacance, qu'on le soit réellement ou non. On délaisse un peu nos amis Facebook et notre clavier numérique.

Et c'est très bien ainsi. C'est pourquoi nous avons décidé d'ici l'automne de ne publier qu'un article par semaine.  Nous reviendrons en force et en forme avec pleins de nouvelles idées, recettes et trouvailles. 

À toutes jambes

Posted by France on dimanche 20 juillet 2014. Filed under:
No Comments »


Avec les journées chaudes et humide de l'été, certaines personnes ont tendance à avoir des jambes lourdes. Ce symptôme apparaît pour 1 femme sur 2  et pour 1 homme sur 4.  Vous n'êtes donc pas les seuls à avoir ce problème.

Je vous partage quelques trucs qui ont fait leurs preuves.  Attention je ne parle pas de miracle, certains auront quand même les jambes lourdes après avoir fait tout ce qui est inscrit ici. Voyez vous la génétique est plus forte que la nature parfois. Mais cela vous soulagera lors de journées très humides. 

Tout d'abord, évité les plats épicés, l'alcool, le café et bien sûre le sel.

Prenez le plus souvent possibles des fruits et légumes tout au long de la journée. Aux repas et aux collations



Prenez des douches tièdes et finissez par un jet d'au froide directement sur les jambes.


Marchez ou nagez le plus souvent possible cela aide à la circulation et limitera la rétention de toxines et d'eau.


Buvez de l'eau (Ça vous le savez certainement déjà)

Évitez l'épilation à la cire chaude.

Évitez les chaussures et bas très serrés.

Et si cela vous empêche de bien fonctionner, essayer un gel conçu à cet effet, appliqué matin et soir sur vos jambes. Appliquez de bas en haut, cela aidera à la circulation et vous donnera une sensation de fraîcheur. Demandez conseil à votre pharmacie du coin.





Et le soir au coucher, déposez un oreiller sous les mollets pour lever légèrement vos jambes et aider à la circulation et au désengorgement.

Avec tout ceci je souhaite un été plus léger.





Bouchées de chèvre au miel et sésame

Posted by Eve Marie on jeudi 17 juillet 2014. Filed under:
No Comments »

Vite fait, bien fait. Un petit moment entre ciel et terre.


1 paquet de fromage de chèvre ferme, du Québec
Environ 1 tasse de graines de sésame rôties
Miel pour napper
Cure dents

Façonner des boules de fromage de chèvre avec les mains et rouler dans les graines de sésame. Piquer d'un cure dents et déposer sur une plaque à biscuits protégée avec du papier  parchemin. Faire refroidir environ 20 minutes au congélateur. Enfourner, à 400 F pendant environ 5 minutes, surveiller, lorsque le fromage commence à couler, retirer. Transférer dans votre plat à service et faire couler un mince filet de miel, quantité au goût. Vous pouvez également parsemer avec un peu de fleur de sel. 

Voilà !

Vous en avez trop ?

Posted by France on lundi 14 juillet 2014. Filed under: , ,
No Comments »

Vous avez fait pousser des fines herbes et maintenant vous en avez plus que vos besoins journaliers.  Il n'est quand même pas question de laisser passer une telle manne.  Voici ce que je fais avec les miennes.  Cela me permet d'en profiter toute l'été et ensuite j'en ai parfois assez pour me rendre à la prochaine saison.

Pour la ciboulette.  
Vous n'avez que la couper et la congeler tel quel. Procédez comme ceci :

Couper avec des ciseaux :
 

Étaler sur un plaque ou une assiette d'aluminium
 
Mettre au congélateur et lorsque c'est bien gelé, mettre dans un sac à congélation. Vous pourrez vous en prendre comme bon vous semble puisque les morceaux ne seront pas collés ensemble.  Vous pourrez vous en servir sur vos salades, soupes, repas, etc
Si vous avez planter votre ciboulette dans un pot, vous pouvez la rentrer pour l'hiver et la ressortir l'été prochain.

Coriandre, persil et basilic.
 

Couper les en petits morceaux, mettre dans des bacs à glaçons et remplir d'huile d'olive. Certaines personnes mettent de l'eau, c'est aussi possible.  Tout est une question de choix mais aussi de savoir ce que vous désirez faire avec par la suite.  Lorsque congelé, mettez les cubes dans des sacs à congélation.  Vous pourrez par la suite les utiliser dans des soupes, pâtes, sauces, etc.

Pour la menthe

Vous pouvez mettre les feuilles dans des bac à glaçons et remplissez d'eau, lorsque congelé, mettez les cubes dans des sac à congélation. Vous les ajouter à vos limonades, cocktails, plats, etc.

En prolongeant ainsi vos récoltes, vous aller faire de bonnes économies et vous ne pourrez plus vous en passer.


Sandwich poulet-césar

Posted by Eve Marie on vendredi 11 juillet 2014. Filed under:
No Comments »

Le sandwich de l'été, avec la salade fraîche du jardin, les poivrons rôtis, le parmesan SANS oublier la sauce César maison. Comment résisterez-vous, il est plus rapide à préparer qu'un lunch au resto. 



Le Sandwich
4 pains ciabattas
2 petites poitrines de poulet
1 citron, zeste et jus
4 tranches de parmesan très minces
4 Poivrons
Huile d'olive
Salade fraîche, moutarde de chine, cressons, laissez aller votre imagination
sel/poivre

La sauce césar
1 oeuf
1 CS de moutarde de bonne qualité
1 t d'huile de canola ou de tournesol
sel/poivre (mais pas trop de sel)
1 CS de câpres
Zeste et juste de 1 citron
2 CS de parmesan râpé
1/2 conserve d'anchois et son huile


Couper les poitrines de poulet en 8 lanières. Les placer dans un grand plat et verser le jus de citron, le zeste et 2CS d'huile d'olive dessus. Assaisonner au goût. Laisser mariner 1h environ.
Couper les poivrons en 2, épépiner. Badigeonner D'huile d'olive. Hop sur le grill, jusqu'à tendreté et une belle coloration de la peau. Retirer et placer dans un bol. Assaisonner au goût.
Cuire le poulet sur le grill jusqu'à température interne de 180 F

Dans le robot culinaire,  verser l'oeuf, la moutarde, le poivre. Démarrer le robot et par le trou à légumes, verser l'huile en un filet continu. Laisser monter la mayonnaise, ajouter le reste des ingrédients, vérifier l'assaisonnement et l'ajuster au besoin. Laisser au frigo 1h

Personnellement, je met tout au centre de la table et chacun monte son propre sandwich.
Bon appétit !

Une crème glacée sans machine !!!

Posted by France on mardi 8 juillet 2014. Filed under: ,
No Comments »

Vous aimeriez faire une bonne crème glacée maison mais voilà que vous n'avez pas de machine pour en faire et vous demandez si cela vaut la peine.

Vous pourriez peut-être commencé par en fabriquer sans la machine... oui, oui, cela se fait.  Cela vous demande un peu plus de manipulation, mais le résultat en vaut la chandelle.



Ce qu'il vous faut :

Outils : 1 fouet, 1 spatule, 2 contenants qui résiste au froid, un plus petit que l'autre, une casserole et un thermomètre, un bol/plat qui va au congélateur et de la glace

Ingrédients :
1 oeuf battu
1/2 tasse de sucre
1/4 c. à thé de sel
1 1/2 tasse de crème à fouetter
3/4 de tasse de moitié moitié (crème et lait ou lait entier)
1 1/2 c. à thé d'extrait de vanille

1er étape :
Placer tous les ingrédients sauf la vanille dans une casserole.  Cuire à feu moyen-bas en brassant constamment.  Vous pouvez utiliser le fouet ou une spatule de caoutchouc. Ce n'est que pour vous assurer que le tout ne colle pas au fond de la casserole.

2e étape
Cuire jusqu'à ce que la température atteigne les 160 F.  Retirez du feu et incorporer la vanille.
Transférer le tout dans un bol que vous poserez dans un bol remplie de glace.

3e étape.
Placer le plat dans lequel vous voulez mettre votre crème glacé,au congélateur Pendant ce temps, brasser un peu votre mixture pour aider à se refroidir.

4e étape
Une froid que votre crème est refroidit, mettre dans votre bol qui était au congélateur.  Faites attention, essuyer bien votre bol, aucune goutte d'eau ne doit venir se mélanger à votre crème.

5e étape
Mettre votre bol au congélateur pendant 20 minutes.  Utiliser une spatule pour décoller les bord et ensuite utiliser votre fouet pendant environ une minute aussi vigoureusement que possible.. Vous ne pouvez pas trop fouetter.  Mais si le crème glacée commence à devenir liquide, il est temps de la remettre au congélateur.

6e étape
Après avoir remis la crème glacée au congélateur pendant 20 minutes, refaite le même exercice que précédemment. Et répéter cela encore 6 fois, toujours au 20 minutes.  Si elle devient trop dur à fouetter mettez là quelques minutes au frigo pour la ramollir.



Si vous désirez ajouter une saveur faite le au dernier tour.  Quand la crème est complètement glacée, votre crème glacée est prête.  Garder là dans un bol hermétique

Saucisses maison

Posted by Eve Marie on vendredi 4 juillet 2014. Filed under:
No Comments »

J'aime, que dis-je , j'ADORE les saucisses de charcutiers. 
De la vraie viande, des épices et assaisonnements, une variété infinie qui saura combler tous les goûts, la saucisse à tout pour plaire. Que ce soit sur le BBQ l'été ou avec une choucroute en plein hiver, elle est décidément un must au congélateur. 

Saucisse côtes levées, fumées

Récemment nous avons commencé à la faire à la maison. Nous trouvions les prix très élevés en boucherie (entre 1 et 3$) et la qualité épicerie nous décevait à chaque fois. 
L'équipement de base est très facile à se procurer (voir le lien web à la fin de l'article) et pour la plupart d'entre nous, il y a déjà un moulin à viande manuel qui traîne quelque part dans nos armoires. 

Quelques bases à respecter bien entendu.

1. L'hygiène : Vous manipulez de la viande non cuite et des boyaux. Une grande vigilance est nécessaire pour assurer la qualité de votre produit final ainsi que la santé de votre famille. On se lave les mains avec un bon savon désinfectant entre chaque manipulation/étape et on désinfecte adéquatement les planches à découper et les autres accessoires. 
2. Acheter de la viande de qualité en boucherie. Oui le prix sera sensiblement plus élevé qu'à l'épicerie, mais gageons qu'il vous restera plus de viande une fois la pièce trimée qu'à l'épicerie. La qualité et non pas la quantité. 
3. Acheter des épices fraîches. Évitez d'utiliser ces contenants qui ont plus de 6 mois dans votre garde-épices. On ne badine pas avec les saucisses. 
4. AMUSEZ-VOUS !


Alors commençons 
Les boyaux ! Vous aviez hâte que j'y vienne hen ! Oui, les plus chanceux d'entre nous, vont en trouver chez leur boucher du coin. Ils viennent en plusieurs diamètres, allant de 2 à 6 cm. Ils font entre 1 et 2 mètres de long. Vous pouvez en trouver de toutes les sortes et de toutes les grosseurs. Veau, porc, boeuf, mouton, artificiels, cellulose, le choix est large. 
Pour les gens comme moi en région plus éloignée où l'on rechigne à partager cette denrée, on les commandent en ligne (voir le lien à la fin de l'article). Ils arriveront généralement semi-séchés, conservés dans du sel. Ils auront fait un bon bout de chemin à la température ambiante et si vous ouvrez le paquet immédiatement vous trouverez qu'ils dégagent une odeur particulière. Pas de panique ! Ceci est normal. Sortez la quantité de boyaux dont vous avez besoin, re-salez le reste et placer dans un sac hermétique au réfrigérateur. Ils s'y conservent, hé bien... longtemps... très longtemps... 

Les boyaux : Il faut les faire tremper. Dans l'eau froide, au réfrigérateur, quelques heures (je le fais la veille). Elles se réhydrateront. Pas d'odeurs dans le frigo, promis. 
Après le trempage, vient le moment amusant, (c'est le temps de faire venir les enfants à l'évier et de profiter de l'occasion pour offrir une leçon d'anatomie) : Trouver une extrémité et l'ouvrir délicatement avec les doigts. Faire couler un bon filet d'eau à l'intérieur. Le boyau se gonflera sur toute sa longueur. Faire couler l'eau pendant environ 1 minute. Ceci éliminera les résidus de sel. 
N'égouttez pas trop vos boyaux et placez-les dans une petite soucoupe. Ils sont prêts à l'emploi !

L'équipement 
1 moulin à viande ! Manuel ou électrique.
1 embout à saucisses (voir le lien au bas de l'article)
1 aiguille (avec une boule colorée SVP !)
2 paires de mains

Analysez d'abord votre moulin. Il y aura un numéro d'inscrit dans le haut. 8-12-22-32. Ceci vous indiquera quel embout à saucisses sera compatible. Il portera le même numéro. Ne vous reste plus qu'à choisir la taille. Personnellement, pour une saucisse comme sur la photo, je me suis procurée une corne (embout) de 20 mm pour avoir plus de latitude quand vient le moment d'acheter des boyaux. 

L'aiguille : Il faut la stériliser avec de l'alcool ou une flamme. Elle sera utilisée pour perforer la membrane à plusieurs endroits sur toute la saucisse pour permettre à l'air de s'échapper. 

Les aliments 
Tout dépendra de votre recette. Je vous en donnerai une la semaine prochaine (Porc aux côtes levées). N'hésitez pas à farfouiller le web pour en trouver une qui convient à vos goûts. Que ce soit épicée, douce,sucrée ou salée, il y en a des milliers qui vous attendent à quelques clics seulement. 
Suivez bien les instructions. Au début ne tentez pas d'enlever du sel, du sucre ou du liquide. Les mélanges sont très précis pour obtenir un bon goût et une belle texture. Les quantités de sel seront ajustées en fonction des autres ingrédients ajoutés tels que de la sauce. 

Les techniques
ÉVITEZ à tout prix de mettre votre viande dans votre robot culinaire. Privilégiez le batteur sur socle ou le mélange à la main dans un grand bac bien nettoyé. Le but est de bien incorporer les épices ainsi que les assaisonnements dans la viande afin d'éviter qu'il y ait des petites ''pochettes'' surprises. 
Il y a plusieurs textures de saucisses qui dépendent des proportions de gras et de liquide qui seront incorporées, mais également de la technique de ''pétrissage''. Pour une saucisse plus granuleuse il faut réduire  la quantité de liquide et lui donner moins de pétrissage. À l'inverse, pour obtenir une saucisse plus lisse, on doit ajouter plus de liquide et mélanger jusqu'à ce que la viande ''colle à elle-même''. 

Pour la suite des choses, vous le devinez. Il suffit d'enfiler le boyau sur la corne (vous pouvez la huiler légèrement pour faciliter le passage). Faire un petit noeud à l'extrémité, perforer à quelques reprises avec l'aiguille afin d'éliminer l'air et hop au moulin de tourner pour remplir avec votre garniture. 

Pour tout se procurer en ligne, voici un site Canadien (aucune affiliation, j'ai simplement acheté à cet endroit et j'ai été très satisfaite. 

Stuffers.com Vous y trouverez de tout. Des boyaux jusqu'aux plus puissantes machines. Attentions aux frais d'envois ceci dit. 











Est-ce vous qui avez gagnez lors du tirage des colles Lepage gratuites ?

Posted by France on mardi 1 juillet 2014.
No Comments »

Et oui, c'est le 1er juillet, fête du Canada, que je fais le tirage des 4 billets pour une Super colle Lepage Ultra Gel gratuite.



Grâce au site http://www.dcode.fr/tirage-au-sort-nombre-aleatoire
Voici les résultats :


Je contacterai les 4 personnes par courriel.  Félicitations et merci d'être de fidèles lecteurs !