13 aliments qui font rire jaune

Posted by France on dimanche 25 janvier 2015. Filed under: ,
No Comments »

Je suis abonnée à bien des blogues et sites.  Je reçois beaucoup d'informations que je désire partager avec vous. Mais tout d'abord je fais toujours des recherches pour valider ces informations, car de nos jours l'internet renferme non seulement de bonnes informations mais aussi certaines qui sont fausses. On retrouve aussi carrément de la désinformation.  Et je ne veux pas être de celle qui propage ces derniers.
 
J'ai vu récemment un article sur les raisons pour laquelle nos dents ne sont pas blanches.  On pointait du doigt plusieurs éléments tel que la cigarette, l'alcool, la nourriture, mauvaise hygiène, génétique, etc.  Certains sont d'ordres personnels, je voulais donc me pencher sur celle que tout le monde se voit contraint d'utiliser : la nourriture.
 
Voici donc 13 aliments qui peuvent causer la coloration des dents.
 
France FournierLes bonbons :  La plupart de ceux-ci contiennent des colorants qui peuvent non seulement vous rendre la langue bleu, mais les dents aussi.


 
Les antihistaminiques : La cause est encore inconnu mais bien documenté, en effet ils peuvent causer la décoloration des dents.
 
Les antibiotiques : Les antibiotiques tel que : tetracycline, amoxicilline, minocycline et doxycicline sont associé à la décoloration des dents, En fait elle les fait apparaître plus jaune et même gris et ce parfois définitivement.
 
France FournierLes sirops pour la toux : Ils nous offrent un répit lors de rhume ou grippe, nous permet même de dormir quelques heures. Malheureusement il est là le problème, non seulement contiennent-ils du sucre, de l'alcool et des colorants mais on le prend souvent avant de dormir et peut ainsi rester on bon laps de temps collé sur nos dents.  Ils font donc très bien se nettoyer les dents après la prise de ceux-ci.
 
Les boissons gazeuses : Assez étonnant mais qu'elles soient blanches, brunes, oranges, les boissons de ce type peuvent changer la couleur de nos dents.  Oui, oui même les blanches, ceci est dû à leur haute teneur en acidité.
 
Les boissons sportives : Colorants et sucres font une bonne équipe pour vous démolir non seulement la couleur de vos dents mais les endommagées également. Et c'est sans compter le taux de sucre qui est incroyablement élevé.
 
Certaines sauces : Les sauces tomates, soya et curry sont des colorants dentaires hors paires.  Pour pallier à cela il faut bien entendue une bonne hygiène buccale mais vous pouvez également prendre une gorgée d'eau, pour vous nettoyer la bouche, après chaque bouchée et prévenir la sauce de se coller à vos dents.
France Fournier 
Limonade : L'acidité attaque l'émail, exposant ainsi la dentine.  Celle-ci peut changer de couleur.
 
Les fruits bleus : Les bleuets/myrtilles, les raisins et les mures contiennent des chromogènes qui collent sur l'émail des dents. Ternissant ainsi les dents.
 
Les betteraves : Elles contiennent un colorant puissant.  Il est encore utilisé dans certaine région d'ailleurs.  Rincez-vous la bouche avec de l'eau juste après.
 
Le café : Celui-ci on le connaissait déjà mais il est bon de se rappeler que la porosité de nos dents attire facilement ce genre de nourriture.
 
France FournierLe thé : Qui comporte encore plus de tanin que le café peuvent laisser des taches noirs sur vos dents.  Le thé vert et le thé blanc sont bien sûre non visé dans cette catégorie.  Rincez-vous la bouche après avoir pris votre tasse de thé.
 
Le vin : Qu'il soit rouge ou blanc sont visé.  Le rouge parce qu'il comporte beaucoup d'acidité et de tannin. Et le blanc favorise la fixation de la couleur si vous le prenez de la nourriture en même temps ou par la suite. (étude réalisée à l’université de New York)
 
En bref : tout ce qui est acide, tanique, contenant du colorant et certains médicaments sont des éléments à prendre en compte.  Si vous désirez garder vos dents blanches le plus longtemps possible, rincez vous la  bouche après ingestion et dans le meilleur des cas, lavez vous les dents immédiatement après.  Loin de moi de vous dire d'enlever ces aliments de votre alimentation, il suffit juste de connaître ceux à qui on a affaire et de faire le nécessaire par la suite.
 

Soupe cari rouge et noix de coco ( soupe Bangkok)

Posted by Eve Marie on dimanche 18 janvier 2015. Filed under:
No Comments »

Une soupe repas qui s'apporte bien en lunch, qui est pleine de saveurs, qui réchauffe et débouche bien le nez. 

La soupe coco-cari ou soupe Bangkok. Hummm j'arrive à sentir son odeur juste à regarder une photo. Le goût unique de la pâte de cari, la petite note de citronnelle, la salade croustillante... 



Pour 4 personnes

2 C soupe d'huile d'arachides
3 gousses d'ail émincées
1/2 petit oignon bien émincé (très finement)
2 c soupe de pâte de cari rouge (et plus, prévoir un contenant Thaï kitchen au complet pour ceux qui aiment cela ** comme moi***)
1.5 L de bouillon de poulet
1/2 conserve de lait de coco
3 bâtons de citronnelle coupés en 2
1/4 de tasse d'arachides broyées (très très petits morceaux) 
1 C. soupe de Sriracha (plus ou moins selon les goûts)
Cari en poudre
Sel au goût (selon l'équilibre de votre bouillon et vos goûts) 

Vermicelles de riz (environ 1/2 paquet pour 4 personnes) 
Laitue Iceberg en fines lanières
Tranches de citron
Échalotes vertes émincées


Dans un grand plat, déposer les vermicelles de riz et couvrir d'eau bouillante (bouilloire ou chaudron).

Dans un grand chaudron, faire revenir l'ail et l'oignon. Ajouter la pâte de cari et faire revenir quelques secondes. Déglacer avec le bouillon de poulet puis le lait de coco. Faire chauffer à feu moyen et ajouter le reste des ingrédients du bouillon en goûtant pour rectifier l'assaisonnement. Ajouter de la pâte de cari au besoin, de la Sriracha si vous l'aimez plus piquante (j'en mets environ 3 c à soupe) 

Laisser mijoter environ 5 minutes. 

Égoutter les vermicelles et en placer une petite quantité dans chaque bol. Garnir d'un peu de salade, d'une tranche de citron et d'un peu d'échalotes. Verser du bouillon chaud jusqu'à ce que les nouilles soient submergées (enlever les bâtons de citronnelle). 

Pour adapter la soupe, j'ajoute parfois des crevettes cuites avec les vermicelles, ou alors des morceaux de poulet, tofu, etc... On peut également agrémenter de pois mange-tout, de petites fèves germées (hum le croustillant) ou encore de poivrons en tranches.

Et pour l'apporter en lunch ? Je fais 2 bols. 1 complètement hermétique qui contiendra le bouillon à faire chauffer (ou encore un Thermos) et un autre, pour manger, avec le vermicelle, le citron et les légumes. 

Santé !  


Vous aimeriez avoir un grand pouvoir ?

Posted by France on dimanche 11 janvier 2015. Filed under:
No Comments »

Vous en avez un à porter de main : dites tout simplement NON plus souvent.

Peur quand tu nous tiens

J'imagine que tout comme moi, vous n'aimez pas dire non et de plus, vous ne savez pas trop comment le dire. Ce simple mot de 3 lettres n'a pas seulement un pouvoir sur les autres, il en a un sur nous également. Le pouvoir de la peur.  La peur du rejet, du conflit, de décevoir, peut-être même des représailles.  C'est un sentiment que l'on partage tous à un moment ou un autre.  Vous devez savoir de quoi je parle ?
 

Que peut-il bien vous arriver si vous dite non ?
Comment dire non

Et pourtant, il vous ai certainement arrivé à plusieurs reprises de vous dire " Pourquoi j'ai accepté" avec un soucis évident. Et plus rarement "Ouff, j'ai donc bien fait de dire non" avec un relâchement des épaules qui fait énormément de bien.  Il est donc évident que dire non est parfois bénéfique et approprié. Car à dire oui constamment vous n'arrivez de toute façon pas à satisfaire tout le monde, vous en premier. Vous serez dépassé par les évènements, si ce n'est pas déjà fait, et vous ne serez plus comment vous en sortir, vous serez essoufflé.  Et c'est là que les gens ne comprendront pas ce qui vous arrive, puisque vous allez fuir certaine situation pour ne pas dire oui/non.
 

De la théorie à la pratique : oui je le veux !

Mais voilà, comment amène t'on ce mot sur le bout de nos lèvres sans en même temps se faire tout petit, avec le dos bien droit, sans culpabiliser car l'on sait pertinemment que c'est la seule et bonne réponse. C'est un apprentissage, que d'ailleurs, en toute confidence, je suis toujours en train de faire.
 
Alors tout d'abord, les premiers temps si vous désirez dire non et que la peur vous prend.  Le dos bien droit, dites tout simplement "Laisse(z) moi le temps d'y réfléchir". Déjà cela vous fera du bien car vous n'aurez pas dit oui et la personne devant vous se préparera mentalement à un non, puisque vous avez l'habitude de répondre oui immédiatement.
 
Vous pouvez aussi vous munir d'outils, en posant les questions suivantes : C'est pour quand ? Vous pourrez ainsi répondre respectueusement :" J'aimerais vraiment t'aider mais ce ne sera pas possible pour moi" Et ensuite vous offrez une alternative si possible : "Est-ce que tu as penser à faire telle solution, à parler à telle personne ?" Vous démontrerez ainsi que vous aimeriez l'aider mais que pour l'instant vous ne pouvez faire autrement.
 

4 étapes pour dire non : RADO

  1. Réfléchissez-y avant de donner votre réponse
  2. Accorder vous des outils - poser des questions
  3. Dites Non avec détermination et respect
  4. Offrez une alternative
Au début vous pagayerez certainement beaucoup mais ensuite vous serez plus serein et efficace avec la pratique. Vous naviguerez en eaux plus paisible. Vous serez enfin le maitre à bord.

Base pour ombre à paupières, recette

Posted by Eve Marie on dimanche 4 janvier 2015. Filed under:
No Comments »

Il y a eu ce matin de Noël pour lequel je croyais avoir tout prévu. Étrangement dès les premiers préparatifs, j'ai réalisé que j'avais oublié des essentiels. Ma journée promettant d'être longue, le maquillage que j'allais appliquer au matin devait tenir jusqu'au soir, alors pas question de passer l'étape du ''primer''. Mais quelle surprise... je n'en ai plus ! Ho joie, bonheur et contemplation. La pharmacie est fermée (normal, je sais, pour un 25 décembre), mais reste que j'en ai besoin. Pense vite Marie. Je me rappelle vaguement en avoir déjà fait à la maison il y a plusieurs années. En quelques clics je tombe sur une panoplie de recettes, de la plus compliquée à la plus simple (de l'huile !). Me voici donc, avec des bigoudis chauffants sur la tête, à me concocter une base pour mon maquillage. Quelques tests et je suis satisfaite du résultat. 

Pour celles qui doutent de l'efficacité d'une base à maquillage, voici une petite démonstration avec celui concocté maison. 

Ombre à paupière, à gauche, sans base, et à droite, avec la base. 

Après 4 frottages de serviette (simulant les heures de la journée qui passent...)



Impressionnant n'est-ce pas ? On pense à tort que l'apprêt est réservé aux peaux matures, quand en fait, toutes les peaux en bénéficient . Les couleurs sont non seulement plus vibrantes, la tenue en est prolongée. 

La recette 




Dans un petit contenant style ombre à paupières vide (stérilisé), mélanger

1/2 c thé de fond de teint préféré (en poudre ou liquide, il suffira d'ajuster avec l'hydratant)
1 c thé de fécule maïs (ou farine d'Arrow Roots)
1/2 c thé de'huile de coco (ou  1 c thé  de votre hydratant quotidien)
1/8 c thé de glycérine (facultatif)
1/2 c thé de gel d'aloès

Un couvercle de pot fera amplement le travail pour vous dépanner si vous n'avez pas de petit pot. J'ai simplement la mauvaise habitude de ne pas jeter mes vieux contenants à maquillage... au cas...

Voilà ! 
Je dois vous prévenir, je ne connais pas la durée de vie de ce produit. J'ai fait le mien pour dépanner alors mieux vaut en faire une petite quantité à la fois pour éviter la prolifération de bactéries.

À savoir si je le trouve aussi efficace que mon apprêt Christian Dior... malheureusement je dois avouer que non. Ceci dit, pour avoir testé d'autres marques d'apprêts (marques génériques de pharmacies), je dois dire que le maison les surpassent aisément. 

Que se passe-t-il dans ce mélange

Le fond de teint sert à teinter et rendre plus lumineux l'apprêt. La fécule de maïs sert d'épaississant et aide également à rendre le produit plus soyeux (poudreux) lorsqu'il sèche. L'hydratant aide à la combinaison et l'hydratation (la clé) de l'apprêt, tandis que le gel d'aloès lui, aide à prévenir l'effet ''huileux'' sur la paupière. 

Avez-vous testé ? Quelles sont vos impressions ?